Ces aliments bons pour l’audition

Saviez-vous que certains nutriments peuvent contribuer à la préservation de votre capital auditif ? Tour d’horizon de ces aliments qui, en plus de régaler vos papilles, contiennent de quoi entretenir vos oreilles.

Acide alpha-lipoïque et vitamine E pour protéger des sons agressifs

Antioxydant capable d’entraver les effets des radicaux libres qui endommagent les cellules auditives, l’acide alpha-lipoïque réduit les lésions de l’oreille et la baisse de l’audition. Associé à la vitamine E, il aide à protéger le système auditif contre les conséquences de bruits très violents.

Où en trouver ?

Les meilleures sources d’acide alpha-lipoïque sont les patates douces, les betteraves et les épinards. Les meilleures sources de vitamine E sont l’huile de germe de blé, l’huile de soja, l’huile d’olive, les oléagineux et l’avocat.

Vitamines A, C, D pour maintenir vos capacités auditives

Certains fruits et légumes riches en vitamines A, C et D contribuent à stabiliser l’oxygène dans l’oreille et vous aident ainsi à préserver votre audition.

Où en trouver ?

Dans les lentilles, fruits secs, poivrons, tomates, carottes, légumes verts, mangues, agrumes… Le tofu, les œufs ou le lait sont également belles de sources en vitamine D.

Le ginkgo biloba et le zinc contre les acouphènes

Plante généralement recommandée par les ORL contre les troubles liés au vieillissement et les acouphènes, le ginkgo biloba agit sur le système circulatoire, notamment sur la microcirculation cérébro-vasculaire, à l’origine de ces troubles. Très bon pour l’immunité, le zinc lui aussi aide à prévenir les acouphènes.

Où en trouver ?

Les gélules de ginkgo biloba sont vendues en pharmacie. Le zinc est quant à lui présent dans la volaille, les fruits de mer comme les huîtres ou encore les palourdes mais aussi dans le sésame.

La quercétine pour la microcirculation

Ce pigment végétal est également un antioxydant extrêmement actif qui agit en favorisant la microcirculation locale, notamment au niveau de l’oreille interne.

Où en trouver ?

Les meilleures sources de quercétine sont les oignons rouges, les pommes non pelées, le thé, les myrtilles, l’aneth, ainsi que les haricots verts, ou encore la salade.

Le magnésium pour les tympans et l’oreille interne

Le bruit maltraite nos tympans, surtout en ville. Or on sait que les dégâts peuvent être limités par la prise de magnésium qui empêche la production de radicaux libres. Mais le magnésium permet aussi protéger les os de l’oreille interne.

Où en trouver ?

Les meilleures sources de magnésium sont le chocolat noir, les légumes secs, les oléagineux, les bananes, les fruits de mer et les poissons. Vous pouvez aussi, bien entendu, demander conseil à votre pharmacien.

Le manganèse pour les tissus et les os de l’oreille

En facilitant la production des os et des tissus qui protègent les organes mais aussi pour son rôle dans le bon fonctionnement du cerveau et des nerfs, le manganèse nous aide à maintenir de bonnes capacités auditives. Un manque de manganèse peut augmenter le risque de voir survenir des acouphènes.

Où en trouver ?

Dans les pommes, abricots, avocats, haricots, ananas, baies, raisins secs, œufs, céleri, légumes et pignons.
 

De nombreux aliments font donc partie des bonnes habitudes à prendre pour votre audition.

Toutefois, il est très important de savoir que ces nutriments ne restaureront jamais une audition perdue et ne doivent pas se substituer à un traitement prescrit par votre médecin. Ils servent à protéger votre capital auditif et non à le guérir. Mieux vaut donc commencer le plus tôt possible à les inclure dans votre alimentation. À bon entendeur, bon appétit !

NOS CONSEILS

Tous nos conseils autour de l'audition, de la prévention,
au sujet du fonctionnement du système auditif, à propos des spécialistes ...

Trouver un centre

En raison de l’épidémie de COVID-19 et afin de vous protégez vous et vos proches, nos centres sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Prenez soin de vous et de vos proches !