Audition : les étapes du parcours de soins

Difficultés à entendre vos interlocuteurs, sons persistants dans l’oreille, sentiment d’agression par certains bruits, douleurs dans l’oreille… Les troubles auditifs sont multiples. Pour les identifier et les traiter, laissez-vous guider par les spécialistes !

Étape 1 : Le médecin généraliste


Aux premiers signes d’un trouble auditif, la personne à consulter est avant tout le médecin généraliste. Comme pour toute question de santé, il est le point de départ du parcours de soins. Si nécessaire, il orientera votre proche vers un ORL.


Étape 2 : L’ORL

L’ORL (L’Oto-Rhino-Laryngologiste) est le médecin spécialiste de tout ce qui touche aux oreilles, au nez et à la gorge. Pour l’oreille, il traite les douleurs et les troubles de l’audition tels que la presbyacousie, l’hyperacousie ou encore les acouphènes et les vertiges.

Lors du premier rendez-vous, il commence par prendre connaissance des antécédents médicaux, ainsi que de l’environnement sonore présent ou passé (profession à risque, loisirs bruyants, …).

Il réalise ensuite un examen de l’audition en 2 temps :

 

  • L’otoscopie, c’est l’examen complet du tympan et du conduit auditif externe pour déceler d’éventuels présence de cérumen, de suppuration de l’oreille, d’otite ou d’eczéma. L’ORL vérifie aussi qu’il n’y a pas de contre-indication au port d’une prothèse.
     
  • Puis vient l’audiométrie qui permet de tester les capacités auditives dans une pièce insonorisée et à l’aide d’un casque audio et d’un vibrateur. Différentes fréquences sont diffusées pour déterminer les seuils en-dessous desquels le patient n’entend plus. La partie vocale de ce test permet de déterminer la capacité de la personne à distinguer certains mots.

 

Avec quelques questions complémentaires sur les détails de la gêne, l’ORL définit avec précision la nature et le degré du trouble auditif et prescrit si nécessaire un appareillage auditif.

C’est lui qui peut prescrire l’appareillage et orienter le patient vers un audioprothésiste.

Pour l’enfant de moins de 6 ans, la prescription d’un appareillage auditif doit être faite par un ORL formé en audiophonologie infantile. En parallèle, l’enfant sera suivi par un orthophoniste.


Étape 3 : L’audioprothésiste

Ce spécialiste de l’appareillage auditif intervient donc en fin de parcours de soins sur prescription de l’ORL et conformément aux nouvelles dispositions de la réforme du « 100 % santé ».

Diplômé d’État, l’audioprothésiste a suivi une formation sur l’anatomie et la physiologie de l’oreille, l’électronique, l’audiologie, l’informatique, et la psychologie des malentendants.

Spécialiste et technicien médical, l’audioprothésiste détaille l’histoire auditive du patient pour lui délivrer et pour adapter son appareil auditif. Il peut également lui proposer un bilan auditif gratuit,

Sa mission est double :

- Informer le public sur la solution la plus adaptée au trouble auditif, mais aussi prodiguer des conseils pour préserver son capital auditif.

- Assurer le suivi de l’appareillage. Tout d’abord pendant l’étape cruciale de « l’adaptation » où le patient teste son aide auditive, il contrôle et ajuste les réglages et enfin informe l’ORL de l’adaptation réalisée. Puis il accompagne le patient dans le port de sa prothèse auditive, en apportant les réglages nécessaires au fil de l’évolution de l’audition et en entretenant régulièrement l’appareil.

En professionnel de la santé auditive, l’audioprothésiste se tient informé des dernières avancées technologiques. Il participe également à la prévention des nuisances sonores en conseillant des protections auditives adaptées.

L’orthophoniste

Dans certains cas, ce spécialiste des troubles de la communication peut intervenir sur prescription du médecin généraliste.

Pour les enfants de moins de 6 ans, un bilan orthophonique est réalisé avant, pendant ou après appareillage. Ce qui permet de surveiller et de traiter d’éventuels troubles du langage comme la difficulté à faire des phrases ou le fait de zozoter. Comme les troubles visuels, les troubles auditifs de l’enfant ont notamment un impact important sur son apprentissage de la lecture.

Pour les plus grands, il aidera à l’identification des mots qui ont tendance à se confondre pour une meilleure compréhension en groupe ou à table. Il apportera son soutien dans la période d’adaptation que rencontre le porteur d’une aide auditive.

Vous avez un doute sur l’audition d’un de vos proches ? Désormais vous n’en avez plus sur les professionnels vers qui se tourner !

Trouver un centre

Tous nos centres sont prêts à vous accueillir pour un rendez-vous audition