Bilan auditif : pourquoi est-ce important d’y penser ?

Le bilan auditif est l’ensemble des moyens mis en œuvre pour évaluer l’audition d’une personne. Il se constitue le plus souvent d’une consultation clinique et de plusieurs examens complémentaires, auprès d’un médecin ORL.

L’examen principal pratiqué lors d’un bilan auditif est appelé audiogramme. Il permet de mesurer le seuil auditif de chaque oreille, c’est-à-dire le niveau de son le plus faible perçu par l’oreille, à différentes fréquences. L’audiogramme permet également au médecin ORL de rechercher les causes de la perte auditive, ce qui permet d’adapter le traitement proposé à chaque personne : c’est ce qu’on appelle la démarche étiologique.

En fonction des résultats du bilan auditif, l’ORL définit le niveau de surdité du patient : léger, modéré, sévère ou profond.

Comment réaliser un bilan auditif ?

En amont de l’audiogramme, le patient doit se rendre chez son médecin ORL pour effectuer une consultation médicale et se soumettre à un questionnaire qui permet de déterminer les raisons de la perte auditive (prédisposition génétique, facteurs déclenchants et aggravants, environnement…) puis à un examen clinique de l’oreille : conduits auditifs, tympan ....

Techniquement l’audiogramme doit avoir lieux dans une pièce insonorisée. Dans un premier temps, il est réalisé à l’aide d’un casque posé sur les oreilles : le patient doit indiquer au praticien le sont le plus faible perçu en fonction de chaque fréquence testée et de chaque oreille.

Dans un second temps, un vibrateur est posé derrière le pavillon de l’oreille (l’os mastoïdien) afin de mesurer le niveau d’audition de l’oreille interne sans faire intervenir l’oreille moyenne. Cette deuxième étape du bilan auditif est appelée « audiométrie tonale » et peut être suivi par différents tests comme l’audiométrie vocale, l’étude des réflexes stapédiens (contraction involontaire des muscles de l'oreille moyenne) ou encore la tympanométrie (mesure des effets de la pression sur le tympan).

La durée d'un bilan auditif standard varie de 10 à 30 minutes.

Quand faut-il réaliser un bilan auditif ?

Pour la majeure partie des personnes concernées, le bilan auditif est effectué en raison de signes pouvant témoigner d'une baisse d'audition :

  • impression de difficultés d'audition ou de compréhension
  • difficultés d'audition lors des conversations téléphoniques
  • gêne auditive en milieu bruyant (réunions professionnelles ou familiales, théâtre, télévision...).