Les appareils auditifs des équipements pour un confort auditif :

 

Les appareils auditifs sont multiples, il en existe trois grands types : les contours d’oreille, qui sont les aides les plus utilisées, les intra-auriculaires qui se logent plus ou moins profondément dans le conduit auditif et les appareils à conduction osseuse, réservé aux personnes souffrant d’une surdité de transmission.

Les contours d’oreilles :

Ces appareils auditifs sont composés d’un micro, d’un processeur, d’un écouteur et d’une pile qui servent respectivement à capter le son, l’adapter au type de surdité du patient et le diffuser. Les piles, quant à elles, servent à alimenter l’appareil.  Les contours d’oreilles sont adaptés à tous les niveaux de perte auditive grâce à leurs différents niveaux de puissance. Leur petite taille leur assure confort et discrétion, en restant facilement manipulable par tous. Autre avantage : les composants électroniques de l’appareil auditif sont situés en dehors de l’oreille, ce qui les protège contre la transpiration et le cérumen.

Les intra-auriculaires :

Ces petites oreillettes, qui se logent au creux de l’oreille, sont la deuxième forme d’appareil auditif la plus utilisée. Très petits, ces appareils auditifs sont idéals pour les personnes recherchant discrétion, esthétisme et confort.  En revanche, ils ne conviennent pas à des personnes souffrant d’une surdité trop sévère, aux personnes ayant un conduit auditif trop petit ou à celles ayant des difficultés de manipulation. D’autre part, ils demandent plus d’entretien.

Les appareils à conduction osseuse :

Ces appareils auditifs sont réservés aux personnes dont l'obturation du conduit auditif est impossible, ayant une malformation de l’oreille ou  souffrant d’une surdité de transmission (c’est-à-dire un défaut dans l’oreille externe et/ou moyenne qui empêche la transmission du son).  Ces appareils auditifs convertissent le son en signal vibratoire et le diffuse dans l’oreille interne, via les os du crâne. Très efficaces, ils sont néanmoins peu esthétiques et confortables.  

Quand les appareils auditifs ne sont plus suffisants, il est possible d’avoir recours aux implants. Ils sont réservés aux personnes devenues sourdes ou souffrant d’une surdité sévère ou totale et nécessitent une  intervention chirurgicale.